billetterie boutique
>
News
>
Vie du club

Paul Alo-Emile : « Il est temps pour moi de passer un palier »


17/02/2017

Seulement deux petits matchs et cent minutes de jeu dans la peau d'un titulaire en Top 14 et puis plus rien. Une blessure au dos et une longue absence de plusieurs mois n'ont pas eu raison de Paul Alo-Emile, de son envie de jouer et de s'imposer. Notre pilier droit australien, amené à reprendre le flambeau de Rabah Slimani à droite de la mêlée la saison prochaine, revient plus fort.

Paul, ravi de te revoir dans le groupe et sur le terrain. Ça fait du bien de revenir ... ?
Ça fait vraiment du bien, ça fait longtemps que j'attendais ça. Je me suis vraiment préparé à fond pour ce retour et particulièrement pour ce match. J'ai perdu 12 kilos pour être au meilleur de ma forme et pour être au top pour ce choc, je voulais être prêt à accompagner les gars et ne pas les décevoir. Je veux vraiment cette victoire et faire une belle partie pour l'équipe. 

Cette longue blessure t'a éloigné des terrains pendant plus de 5 mois, peux-tu nous raconter ton quotidien durant cette période ?
Beaucoup de Netflix ! Beaucoup de rien en fait les premiers temps, c'est vraiment le plus dur... Regarder les copains jouer, regarder les copains s'entrainer et vouloir en faire partie, être avec eux. Heureusement j'ai ma femme qui m'a soutenu pendant cette période, l'église aussi ou je vais régulièrement, je pense que cela m'a aidé à ne pas devenir fou, à ne pas tourner en rond. 

Comment fait-on pour retrouver son niveau ? Pour revenir plus fort encore ? 
C'est déjà beaucoup de temps de rééducation à l'ADAPT. J'ai passé aussi du temps avec François (Castex, préparateur physique du club, ndlr) avec qui j'ai pu travailler sur beaucoup d'exercices différents pour retrouver de la force, de la mobilité et puis me renforcer. 

Un mot sur le parcours du club en Top 14 pendant ton absence. Tu as dû suivre ça de près. Les objectifs ne sont pas atteints pour le moment. Quel est ton regard là-dessus ?
Comme je l'ai dit avant, je veux revenir et faire de mon mieux, donner tout ce que j'ai. Je pense sincèrement que l'on peut finir fort. Nous avons perdu des matchs que nous n'aurions pas du perdre et je veux maintenant tout donner dans la mêlée, sur le terrain avec le ballon, dans les rucks et sur les plaquages. Je veux réussir à revenir fort et aider l'équipe du mieux que je peux. 

La saison prochaine, avec le départ acté de Rabah (Slimani, ndlr), tu seras sans aucun doute encore plus présent dans le XV de départ tout au long de la saison. La saison n'est pas terminée mais comment vois-tu l'avenir ici ? 
J'ai beaucoup appris de Rabah. Je continuerai de m'appliquer à transmettre la connaissance de notre mêlée aux plus jeunes et à m'améliorer encore et encore. C'est difficile pour les jeunes piliers. Enfin... J'ai seulement 25 ans, je me sens toujours jeune et j'ai encore beaucoup de choses à apprendre mais il est temps pour moi de passer un palier et d'aider les plus jeunes que moi à mon poste comme Giorgi (Melikidze, ndlr). Il est plus jeune que moi et je vais devoir l'aider du mieux que je peux.

Un dernier mot sur l'actualité du club. Rabah est sur le départ mais il y a aussi d'autres joueurs et même un changement de Coach. Gonzalo Quesada va être remplacé par Greg Cooper. Un mot sur ce renouveau ? 
Oui c'est un moment difficile, on est forcément triste de devoir se quitter. On a construit quelque chose ensemble, on s'est entrainé, on a joué. C'est dur de les voir partir mais je suis vraiment confiant quant à l'avenir. J'ai confiance en Greg (Cooper, ndlr), en ce qu'il a déjà apporté ici. J'aime le jeu offensif qu'il prône, ce jeu de passes, de skills. Je viens d'Australie, lui de Nouvelle-Zélande et là-bas on aime jouer un jeu rapide, on aime passer le ballon. J'ai déjà beaucoup appris de lui, il me fait grandir. Cela fait peu de temps qu'il est là et je pense qu'on doit encore plus apprendre de lui et que tout ira parfaitement pour la suite. J'en suis certain. 

Merci Paul. Très bon retour sur les terrains et bonne chance pour samedi.