Zurab Zhvania : « La confiance grandit »

Publié le 12/05/2014
Partager

Deux Géorgiens pour le prix d’un. Son français est en nette progression mais lui ne laisse rien au hasard. Zurab Zhvania a souhaité que son compatriote Davit Kubriashvili soit à ses côtés en guise de « traducteur du jour ». Arrivé au club il y a deux ans en tant qu’espoir, le pilier gauche de 22 ans explique qu’il est en pleine progression.

En cette fin de saison riche en rebondissements et avant ces deux matchs de barrage, comment sens-tu le groupe ?

La saison ne semble pas terrible parce que notre objectif d’être présent dans les six n’a pas été réussi. Maintenant, nous sommes concentrés pour les deux derniers matchs de barrage afin de se qualifier l’an prochain en European Rugby Champions Cup.

As-tu senti un progrès par rapport à la saison passée ?
Oui, j’ai beaucoup progressé et j’ai réussi à avoir la confiance des deux coachs. Je n’ai pas joué plus de rencontres. Mais j’étais présent dans celles qui avaient le plus d’importance. Cela s’est bien passé et j’espère que je vais continuer comme ça.

Qu’est-ce que cela représente pour toi l’European Rugby Champions Cup ?
C’est très important car il y a une vraie différence par rapport à l’Amlin Challenge Cup. Participer l’an prochain à cette compétition est le minimum pour le club. Ça va changer beaucoup de choses si on y arrive.

Cela conclurait positivement tout le travail mis en place avec Gonzalo Quesada cette année ?
Avec le nouveau staff, il y a vraiment des résultats. Il participe au changement et au renouveau du club.

Comment vois-tu ce match contre les London Wasps ?
L’approche des deux oppositions est très différente du Top 14. C’est comme un nouveau championnat qui commence à partir de dimanche. A l'image de tous les clubs anglais, ils sont physiques, costauds, rapides et jouent bien au rugby. C’est mieux de se déplacer à l’extérieur au match aller pour bien se mobiliser. Pour le match retour à la maison, on aura plus de confiance. Puis, on aura l’avantage d’avoir nos supporters. Ils sont nombreux et ils mettent l'ambiance.

Comment se passe ta vie au sein du club ?
Je prends petit à petit la confiance. J’espère que mon temps de jeu va augmenter de plus en plus.  J’attends de voir ce que je suis capable de faire la saison prochaine. Si on joue la grosse Coupe d’Europe cela va être encore mieux pour affronter de grosses équipes. Je me sens vraiment bien avec le groupe à Jean Bouin. 

Fin de l'interview, Davit Kubriashvili l'assure : « L'an prochain, Zurab répondra en Français ! ».