Paul Williams : « Contribuer aux bonnes performances »

Publié le 29/01/2014
Partager

Tout juste sorti de sa séance de soins à Jean Bouin, le trois-quarts centre s'est arrêté en salle de musculation pour répondre à quelques questions. Au centre de la discussion : les performances du club, sa volonté de participer au choc contre Clermont, la trêve internationale... Et c’est dans un français quasi-irréprochable que l’international samoan s’est livré. Extraits.

Paul, tu n’étais pas présent face à Castres pour une raison particulière. Peux-tu nous raconter ?
Oui je n’étais pas en France la semaine dernière, car je me suis rendu en Nouvelle-Zélande pour le mariage de ma sœur. Je suis revenu à Paris en début de semaine.

Depuis le début de saison, tu as fait dix feuilles de match (7 titularisations pour un temps de jeu de 547 minutes). Comment te sens-tu aujourd’hui ?
J’ai été un peu blessé à la cuisse mais je me suis vite remis. Maintenant tout va bien, mon corps n’a plus aucun problème. J’espère revenir dans l’équipe pour le déplacement à Clermont-Ferrand.

Justement, quels sont tes objectifs pour la suite de la saison avec Paris ?
J’ai envie de contribuer aux bonnes performances du club. Ce match à Clermont s’annonce particulier puisque cette équipe n’a plus perdu chez elle au stade Michelin depuis 4 ans. Ça serait bien si on arrivait à être les premiers à casser cette invincibilité. 

En parlant de « premiers », le Stade Français Paris est leader du Top 14 après 17 journées. Que penses-tu des prestations de l’équipe ?
Le groupe est très fort en ce moment, tout le monde joue bien. Il y a une bonne ambiance. L’essentiel est d’assurer notre place pour les barrages.

En cette période de trêve internationale, peux-tu nous parler un peu de ton programme personnel ?
Je ne suis pas resté en vacances et suis revenu au club pour me remettre un peu dans le bain ; afin d’être prêt pour les prochains matchs. Je n’ai pas de rencontre avec mon pays, notre prochain rendez-vous aura lieu contre l’Italie en juin (aux Samoa le 13 juin, ndlr).

On imagine sinon que tu vas regarder le Tournoi des VI Nations ?
Bien sûr, en plus cette année il y a beaucoup de joueurs du club (six en équipe de France et un avec l’Italie). Ils méritent leurs places. Ça va être spécial pour eux de se rencontrer lors de France - Italie (2ème journée du tournoi, dimanche 9 février).

Cela fait maintenant trois ans que tu es à Paris, t'y es-tu bien acclimaté ?
J’aime beaucoup puisque j’habite à proximité du stade. C’est simple pour me déplacer et aller à l’entraînement. J’essaie de progresser pour parler français et je pense que je me suis amélioré un petit peu depuis mon arrivée (rires).

Un mot sur l’ambiance de Jean Bouin, puisqu’on n’a pas encore eu ton ressenti à ce sujet ?
L’ambiance est énorme ! On entend mieux les supporters qu’au Stade Charléty. C’est bien pour le club d’avoir un stade comme celui-là. C’est important pour nous de voir tous ces gens.

Souhaiterais-tu dire quelque chose en particulier aux supporters ?
Merci pour leurs encouragements, cela fait plaisir. J’espère que l’on va continuer à rester invincible le plus longtemps possible à domicile !