Une équipe valeureuse s'incline à Castres

Publié le 19/04/2017
Partager

Le Stade Français Paris s'incline chez le Castres Olympique avec une équipe fortement remaniée par rapport au week-end dernier (10-33).

Dans ce Top 14 extrêmement serré où plusieurs clubs se tiennent en à peine un point, tous les résultats sont scrutés avec attention. Mais en cette fin de saison au rythme fou, il faut parfois faire des choix tactiques importants. Pour cette 21ème journée qui avait initialement été reportée, le staff sportif a donc décidé d'aligner une équipe mixte et rajeunie après le succès bonifié contre Pau, et avant la grosse demi-finale de Challenge Cup dimanche.

Si pendant les 30 premières minutes, les deux équipes se jaugent véritablement, la suite est bien plus enlevée. Un carton jaune contre les Parisiens modifie quelque peu la physionomie sur les phases de conquête. Car lors de l'entrée en jeu de Paul Alo-Emile, alors que les Castrais enchainent les mêlées à 5 mètres, l'effort des avants stadistes est tel qu'ils repoussent leurs vis-à-vis et obtiennent une pénalité salvatrice pour se dégager d'une période chaude.

Vaillants jusqu'au bout

Sekou Macalou, aligné à l'aile ce soir-là, n'est pas loin de marquer le premier essai de la partie à la suite d'un bon service de Jérémy Sinzelle ; la faute à un retour éclair de la défense adverse sans qui l'action allait au bout (34e). Mais même à 14 contre 15, les Stadistes font bien mieux que résister. Ce n'est qu'au-delà du temps réglementaire de la première période que les locaux trouvent finalement l'en-but après une longue séquence (40e+2).

Au retour des vestiaires, les Tarnais veulent imposer leur loi chez eux. Ils réattaquent avec beaucoup de rythme. Nos Soldats Roses font le maximum pour tenir, et même plus quand ils le peuvent. C'est d'ailleurs Morné Steyn qui inscrit les premiers points en seconde période (48e). Mais à force d'insister, les hommes de Christophe Urios trouvent la faille à plusieurs reprises par David Smith (53e, 59e, 72e) et Antoine Dupont (62e). Même largement mené, Paris continue de jouer les coups à fond. Jusqu'au bout. Et ses efforts sont logiquement récompensés. Clément Daguin conclue sous les perches une très belle relance à plusieurs relais (80e).

Toutes les têtes sont maintenant tournées vers la prochaine échéance décisive : la demi-finale européenne contre Bath. Rendez-vous dimanche à Jean Bouin !

_____

Le fil du match :

Essais : Anthony Jelonch (CO, 40e+2), David Smith (CO, 53e, 58e, 72e), Antoine Dupont (CO, 62e), Clément Daguin (SFP, 80e).

Transformations : Benjamin Urdapilleta (CO, 54e, 59e, 63e, 73e), Meyer Bosman (SFP, 80e+1).

Carton(s) jaune(s) : Entienne Swanepoel (SFP, 29e), 

Mi-temps : CO 5 - 0 SFP.

Un résumé vidéo et des photos du match sont à retrouver prochainement en ligne.