Paris terrasse un LOU tenace

Publié le 24/08/2014
Partager

Après le premier beau résultat du week-end dernier à l’extérieur, Paris a confirmé à domicile. Face à Lyon ce samedi à Jean Bouin, il a toutefois dû lutter jusque dans les dernières minutes de jeu pour s’assurer les quatre points de la victoire (23-20).

Pour cette deuxième journée du Top14, l’adversaire était plutôt du genre coriace. Un champion de France de Pro D2 ne se prend évidemment pas à la légère, c’est pourquoi les Parisiens ont mis le feu d’entrée. Il ne leur faut d’ailleurs que quelques minutes pour ouvrir le score, sur pénalité par Jules Plisson d’abord (5e, 3-0), puis grâce à une superbe percée de Jonathan Danty, relayée par Djibril Camara qui trouve finalement Digby Ioane en coin (12e, 10-0). Très en jambe, les trois-quarts mettent de nombreuses fois la défense adverse au supplice à travers leurs courses et leurs accélérations, quand les avants et notamment le capitaine Sergio Parisse font eux parler toute leur puissance et leurs percussions. En attaquant la ligne à de nombreuses reprises, l’ouvreur parisien montre qu’il n’est pas en reste non plus. C’est d’ailleurs lui qui est à l’origine du second essai parisien, en transperçant puis donnant à Digby Ioane qui envoie Jérémy Sinzelle derrière les poteaux (22e, 17-0). Le break semble fait, les Parisiens impriment le rythme.

Ce serait toutefois mal connaître l’adversaire que de s’arrêter là. Car Lyon réagit. Les avants pilonnent et Enrico Januarie parvient à enfoncer la ligne (26e, 17-5). Des pénalités de part et d’autre – Lachie Munro (31e, 17-8) puis Jules Plisson (33e, 20-8) – concluent ce premier acte dans lequel Paris mène logiquement au score, malgré un net regain de forme de l'adversaire.

Un LOU affamé

Au retour des vestiaires, et c’est peu de le dire, Lyon a véritablement repris du poil de la bête. Comme revigorée par la fin de première période, l’équipe emmenée par Lionel Nallet tente de renverser la vapeur. Si les Parisiens s’appuient sur leur solide mêlée ainsi que la botte de Jules Plisson pour garder confiance (55e, 23-8), la physionomie du match n’est toutefois pas loin de basculer. Les avants lyonnais profitent d’une touche à quelques mètres de la ligne pour s’écraser dans l’en-but. Essai validé pour Julien Puricelli après arbitrage vidéo (61e, 23-13) et voilà qu’un autre match est sur le point de débuter. Celui d’une équipe qui n’a plus rien à perdre… ou plutôt tout à gagner. Le LOU a faim. Faim de son premier point (au moins) en championnat. Et ce soir à Jean Bouin, il s’est mis en tête qu’il ne lui échapperait pas. Malgré un carton jaune pour son deuxième ligne Coenie Basson (69e), la puissance de ses avants ne faiblit pas. De nouveau en sortie de touche, le maul lyonnais se forme, avance et envoie Deon Fourie aplatir (73e, 23-20).

Dernières minutes de jeu, les visiteurs tentent le tout pour le tout. La défense parisienne tient. Krisnan Inu, pour sa première en Top 14 et sa première à Jean Bouin, récupère un jeu au pied adverse puis dégage en touche. Le score n’ira finalement pas plus loin. Paris gagne, mais Paris s’est fait peur. Et il sait encore tout le travail qu’il lui reste à accomplir pour voir plus loin. Du côté d’Oyonnax déjà la semaine prochaine afin d’y défier l’équipe d’Olivier Missoup. Puis lors de la réception de Bayonne le week-end suivant à Jean Bouin, pour un bien joli programme en perspective au cours duquel le club compte évidemment sur votre plus grand soutien !