Paris s’incline chez le vice-champion d’Europe

Publié le 08/02/2014
Partager

Le Stade Français Paris perd son premier match de l'année 2014 sur les terres de « l’invincible » Clermont (13-25), à l'occasion du choc de la 18ème journée du Top 14. Les deux équipes inversent leur position au classement.

Invaincu depuis 71 matchs à domicile... La statistique de Clermont au coup d'envoi suffit d'elle-même pour en imposer. Et pour, aussi, poser le cadre de cet affrontement entre les deux premiers au classement. Dans leur forteresse de « Marcel-Michelin », les Auvergnats ont poursuivi leur série face à des Parisiens irréprochables dans l’envie, l’engagement et la défense. Privé de nombreux internationaux en cette période de doublons, le club de la capitale a bien résisté en première période, avant de céder en seconde.

Et pourtant, les Stadistes débutent bien la rencontre, concrétisant leur première occasion grâce à la botte de Morné Steyn (5’, 0-3). Dix minutes plus tard, le capitaine du jour, Julien Arias, écope d’un carton jaune pour une faute commise lors d’une action adverse à forte pression, et à l'issue de laquelle Morgan Parra égalise (14’, 3-3). L’infériorité numérique n’empêche pas pour autant les Parisiens de continuer à aller de l’avant. L’ouvreur sud-africain profite d’une nouvelle faute des Auvergnats pour permettre à son équipe de repasser devant (22’, 3-6). Mais revenus dans un premier temps grâce à la botte de Parra (28’, 6-6), les Clermontois mènent finalement à la mi-temps, toujours grâce à ce dernier (36’,40’, 12-6).

Clermont ne franchira qu’une fois

Bousculés dans le jeu, les Parisiens seront une nouvelle fois réduits à 14 après une légère tension entre Jérôme Fillol et Gerhard Vosloo (57’). Morgan Parra en profite alors pour creuser l’écart entre les deux équipes (58’, 15-6), avant que les visiteurs ne cèdent, cette fois-ci, en infériorité numérique. A la suite d’une mêlée chahutée, le demi auvergnat aggrave la marque (61’, 18-6) puis joue rapidement une pénalité qui lui permet d’aplatir non loin des poteaux (70’, 25-6).

Les hommes de Gonzalo Quesada, fidèles à leur état d’esprit depuis le début de saison, ne lâchent rien et sont à leur tour récompensés. Morné Steyn tape un joli par-dessus, que Digby Ioane récupère dans l’en-but adverse pour inscrire son premier essai sous le maillot Rose & Noir (74’, 25-13). Dans la foulée, Paris tentera de pousser pour accrocher le bonus défensif, mais la défense auvergnate sera elle aussi fidèle à sa réputation. L’écart au score en reste donc là et Paris ne fera pas chuter l’indomptable Clermont chez lui, qui enchaine une 72ème victoire consécutive à domicile. Pour autant, la satisfaction parisienne d’un match très solide en défense peut ressortir, tant les offensives adverses ont eu du mal à aboutir, à l'image de ces énormes sauvetages de Paul Williams (17', 78').

Place maintenant à la préparation d’un autre déplacement délicat à aborder. La semaine prochaine, le Stade Français ira à Brive ; avant la réception du promu Oyonnax au stade Jean Bouin.

___

Venez soutenir vos joueurs à Jean Bouin en cliquant ici.