Paris prend la tête !

Publié le 24/01/2014
Partager

Le Stade Français Paris a remporté avec brio le choc de la 17ème journée du Top 14. Face au champion de France en titre Castres, il n’a pas fait dans le détail (32-6) et s’empare de la tête du championnat.

Ce choc tant attendu entre le deuxième, Paris, et son poursuivant direct Castres n’a pas accouché d’une souris. Même privées de quelques-uns de leurs internationaux, les deux équipes ont joué le jeu à fond. Un jeu qui a tourné en faveur des Parisiens tant leur domination a été sans partage. Au final, trois essais à rien, bonus offensif en poche et Paris s’empare seul de la tête du championnat (Clermont s'est incliné à Bayonne samedi).

Pour arriver à ce résultat, les Parisiens ont lancé les hostilités idéalement. Deux pénalités inscrites par Morné Steyn débloquent très rapidement le compteur (2’, 6’, 6-0). Et même si Castres répond par la botte de Rory Kockott (11’, 6-3), Paris reprend encore un peu plus ses distances, à nouveau grâce à son ouvreur sud-africain (28’, 32’, 12-3). Le club de la capitale domine alors les débats mais les visiteurs s’accrochent. Très souvent à la limite, ces derniers sont dans l’obligation de faire faute pour ne pas prendre la marée. Kockott écope d’un premier carton jaune (15’) avant de réduire l’écart peu avant la mi-temps (36’, 12-6). Mais ce seront là les derniers points inscrits par le champion de France en titre.

Paris enfonce le clou

Car au retour des vestiaires, les Stadistes accélèrent. A l’issue d’une superbe relance initiée par Waisea Vuidravuwalu, Julien Arias est bien décalé côté gauche et fait parler sa pointe de vitesse pour aplatir dans l’en-but (49’, 17-6). Les locaux poussent alors si fort que Castres se remet à la faute et écope d’un second jaune, cette fois-ci pour Karena Wihongi (55’). Morné Steyn ne se prive alors pas pour alourdir encore un peu plus la marque (56’, 20-6). Quelques instants plus tard, après une nouvelle séquence rondement menée, Waisea Vuidravuwalu conclut côté droit le long de son aile (62’, 25-6). Avant un troisième et dernier essai, celui du bonus, grâce à un travail magistral d’Hugo Bonneval auteur d’une course chaloupée dans le camp adverse dont lui seul a le secret. L’ailier fidjien est une nouvelle fois servi sur un plateau pour inscrire le doublé de la soirée (70’, 32-6).

Le score est fait et n’évoluera pas. Sergio Parisse dégage le ballon en touche au-delà du temps réglementaire. Joueurs et supporters exultent, Paris est leader du championnat et peut sereinement profiter de la trêve due à la première journée du Tournoi des 6 Nations.

Le Top 14  reprendra dans quinze jours avec deux déplacements délicats à aborder, d’abord à Clermont puis à Brive. Viendra ensuite la réception d’Oyonnax à Jean Bouin le week-end du 21/22 février. Le club vous y attend évidemment très nombreux !