Paris commence l’année en beauté !

Publié le 04/01/2014
Partager

Le Stade Français Paris s’est imposé sur les terres du Biarritz Olympique à l’occasion de la 16ème journée du Top 14 (18-6). Avec cette onzième victoire de la saison, il consolide sa deuxième place au classement et lance idéalement 2014.

Peut-on vraiment débuter une nouvelle année de meilleure manière que celle-là ? Par cette nouvelle victoire – la troisième à l’extérieur  – Paris marque le Top 14 de son sceau, de son envie et de sa détermination.

Car ce samedi à Biarritz, face à un adversaire qui joue actuellement sa survie en championnat, les conditions climatiques dantesques ne laissaient en rien présager un tel écart au score. Là où pelouse détrempée rivalise de folie avec un vent aussi puissant qu’indomptable, les joueurs des deux camps sont bien vite obligés de s’en remettre à un jeu pragmatique. Chandelles, mêlées et ballons portés sont donc de rigueur au stade Aguiléra. En première période, les échecs face aux perches sont nombreux et seul Benoit Baby parvient à trouver la cible (22’, 30’, 6-0).

La réponse des Stadistes intervient quelques instants plus tard, sur un dégagement au pied de Damien Traille dans ses 22 mètres : Antoine Burban – toujours aussi incisif et présent dans le combat – contre joliment et voit son coéquipier Gerhard Mostert aplatir dans la foulée le tout premier essai de sa carrière professionnelle (34’, 6-5). La joie est évidemment présente autour du deuxième ligne sud-africain, mais ce sont bien là les seuls points inscrits tant les conditions de jeu empêchent toute autre forme d’évolution au tableau d’affichage.

Ambition et humilité

Au retour des vestiaires, Paris joue avec le vent dans le dos. Et cela lui réussit bien mieux qu’en première période. Julien Dupuy fait un mini-break grâce à sa botte sur pénalités (44’, 64’, 6-11). Avant que les Parisiens n’enfoncent le clou, définitivement. Suite à un ballon perdu par les locaux non loin de leurs poteaux, Waisea Vuidravuwalu récupère et décale parfaitement Jérôme Fillol qui n’a plus qu’à plonger dans l’en-but. L’essai est ensuite superbement transformé en coin par un Jules Plisson décidément en très grande forme (75’, 6-18).

Paris gère tranquillement sa fin de match jusqu’au retentissement de la sirène. Avec cette onzième victoire de la saison, le club de la capitale est tout simplement l’équipe du Top 14 au plus grand nombre de rencontres gagnées en seize journées. Une bien belle statistique à l’heure d’attaquer 2014 avec l'ambition, teintée d'humilité, de rendre la deuxième partie de saison encore plus belle que la première, selon les propres mots de son manager sportif Gonzalo Quesada.

Cet effort se poursuivra en championnat face à Castres le week-end du 24 & 25 janvier. Mais avant, place au Challenge Européen et à un match très important contre Prato en vue de la qualification en quart de finale. Soyez au rendez-vous !

______________

Pour réserver vos places à Jean Bouin et vibrer rugby en 2014, cliquez ici.