De justesse, mais ça passe !

Publié le 19/10/2013
Partager

Le Stade Français Paris s'est imposé à Prato grâce un essai inscrit dans les tout derniers instants du match (17-16). Toujours invaincu en Europe face aux formations italiennes, il préparera sereinement le derby du week-end prochain.

C'est un "ouf" de soulagement qui prédomine. Après avoir été mené toute la partie par des locaux très accrocheurs, Paris a su renverser la vapeur dans les toutes dernières minutes de jeu. Nicolas Garrault, de nouveau titulaire en Amlin Challenge Cup et déjà auteur d'un essai face au Lusitanos XV, a tenu ici un rôle décisif. Son essai inscrit en toute fin de match et transformé par Jérôme Porical permet aux siens de rester accroché en tête de la Poule 5.

Auparavant, la rencontre fut très disputée. Prato ouvre la marque sur pénalité grâce à Toby Browne (3-0, 25')... avant un néant de points au tableau d'affichage jusqu'à la mi-temps. Mais pas un néant de cartons. L'arbitre exclut définitivement Giacomo Bernini (23') et distribue ensuite plusieurs jaunes : à Pascal Papé (30'), Alessandro Boscolo (37') ou encore Rabah Slimani (46').

Les jeunes ne lâchent rien

Mais ce sont bien les locaux qui aggravent la marque au retour des vestiaires, sur pénalité d'abord (6-0, 42') puis par un essai transformé de Abou Souare (13-0, 47'). L'équipe alignée par Gonzalo Quesada, constituée de plusieurs jeunes du club pour l'occasion, ne lâche rien jusqu'au bout. Un premier essai de pénalité leur permet de s'accrocher (13-7, 58') et, malgré une nouvelle sanction au pied de Denis Majstorovic (16-7, 63'), de se relancer complètement. Pino Patelli (73') et Niccolo Tempestini (77') voient jaune et Paris réalise alors son incroyable finish (16-17, 78').

A une semaine d'un derby "capital" au Stade de France, cette victoire à l'arrachée fera du bien dans les têtes. Car samedi prochain en Top 14, nul doute que le match face au Racing Métro 92 se jouera sur ce type de détails.