Paris s'incline à Toulouse

Publié le 05/10/2013
Partager

A l’occasion de la 9ème journée du Top 14, le Stade Français Paris se déplaçait sur la pelouse du Stade Toulousain. Dans ce choc des « Stade » à Ernest-Wallon, le Capitole l’a finalement emporté sur la capitale (28-10).

Ce déplacement en terre toulousaine constituait un véritable défi. L’équipe entraînée par Guy Novès reste sur d'impressionnants résultats à domicile, empochant à chaque fois le bonus offensif depuis le début de saison. Et le résultat du soir n’a pas dérogé à la règle pour le club de la capitale, qui se présentait dans la Ville Rose en tant que leader du championnat.

Le Stade Français Paris commence pourtant bien la partie, en ouvrant la marque très rapidement sur une pénalité de J. Fillol (0-3, 2'). Durant le premier quart d'heure, les Parisiens rivalisent avec leurs hôtes dans la plupart des secteurs de jeu. Les deux formations montrent de bonnes intentions, la partie semble équilibrée. Mais les locaux vont vite prendre confiance et commencer petit à petit à hausser le rythme. Cette phase sera symbolisée par le premier essai toulousain, inscrit par Y. Huget en coin après une longue séquence de pick and go. La transformation est assurée par L.McAlister (7-3, 19').

Paris tente de répondre, par sa mêlée, puis en investissant le camp toulousain avec de bonnes séquences de jeu mais échouant le plus souvent près de l'en-but adverse. Les Rouge et Noir, très solides dans les zones de ruck, bénéficient de plusieurs turnovers ; des ballons de récupération sur lesquels ils se montrent relativement dangereux. À l'initiative des relances toulousaines, M. Médard profite d’un espace dans la défense adverse pour envoyer, d'un jeu au pied millimétré, son ailier néo-zélandais H.Gear derrière la ligne. Deuxième essai haut-garonnais, transformé dans la foulée par JM.Doussain (14-3, 30'). Et alors que L.McAlister rate sa troisième tentative au but (6', 26', 35'), G.Fikou, lui, écope d'un carton jaune pour un plaquage dangereux et à retardement sur H.Bonneval (38').

La conquête fait défaut

Au retour des vestiaires, Paris tente logiquement de profiter de sa supériorité numérique. Mais c’est Toulouse, à peine le renvoi effectué, qui se montre très réaliste. Son troisième ligne international Y.Nyanga effectue une grosse percée et transmet acrobatiquement à Y.Huget qui file dans l’en-but (21-3, 42’). Les locaux font le break, touchent le bonus offensif, mais les Parisiens ne lâchent rien. Et même si ce soir-là, leur conquête habituellement très efficace leur fait défaut, l’engagement est bien présent. Sur un dégagement au pied contré et rondement négocié à la course, J.Plisson s’en va aplatir juste devant L.McAlister (21-10, 50’).

Le match semble relancé mais les locaux ne veulent rien laisser passer à domicile. Privant dans un premier temps les Parisiens de nombreuses munitions en touche, ils envoient une nouvelle fois Y.Huget derrière l’en-but grâce à une remise intérieure de JM.Doussain. Malgré une suspicion d’en-avant, l’arbitrage vidéo valide l’essai pour le triplé de l’international toulousain (28-10, 66’). Le carton jaune de D.Aldegheri (75') et les dernières offensives parisiennes ne changeront pas la donne. L'arbitre met un terme à cette rencontre, conférant une nouvelle victoire bonifiée au Stade Toulousain chez lui.

Le Stade Français Paris aura tenté comme il a pu durant cette rencontre, sans forcément trouver la clé pour faire basculer ce « Classique » à son avantage. Après une semaine compliquée par des blessures et des malades au sein du groupe, Gonzalo Quesada et ses hommes tenteront de trouver un second souffle à l'occasion de leur première échéance européenne face au Lusitanos XV, jeudi 10 octobre au stade Jean Bouin (20h45). Un rendez-vous à ne surtout pas manquer pour le grand retour de l'Amlin Challenge Cup.

_________

Réservez dès maintenant vos places à Jean Bouin en cliquant ici.