cashless billetterie boutique
>
News
>
Info match

Le Stade Français Paris à la fête


20/10/2005
Le choc des Stades constituait l'affiche de cette 9e journée du Top14. Ce samedi, dans un Stade de France à guichets fermés, le Stade Français Paris a brisé l'invincibilité du Stade Toulousain en s'imposant 29 à 15. La fête du rugby a bien eu lieu.


On aurait pu croire qu'il s'agissait d'une finale. La météo était idéale, digne d'un mois de juin. Même la Lune était présente au rendez-vous. Contrairement à la tradition, tout a commencé en chansons, avec le karaoké. Puis les pom-pom girls sont venues. Des confetti rouge et noir et des sepentins rouge et bleu sont tombés en pluie. Des drapeaux ont formé une marée bleue dans les tribunes parcourues de hola.
Dans les rames de métro, les supporters toulousains se sentaient en majorité. Dans l'enceinte du Stade, ils ont réalisé leur méprise. De même, invaincus depuis la reprise, les joueurs toulousains étaient donnés favoris face à des Parisiens fragilisés par de nombreuses blessures. Sans pression, les visiteurs alignaient cependant une solide formation. Face à la détermination des Bleus, les Noirs ne furent que l'ombre d'eux-mêmes.

La partie démarre sur les chapeaux de roue. Juan Martin Hernandez ouvre le score d'une pénalité tapée de la ligne médiane. (3-0, 5e)
Le Stade Français garde la main sur le ballon et reste dans le camp adverse. La défense noire résiste, mais elle est mis à la faute et Hernandez en profite. (6-0, 13e)
Les Parisiens rivalisent de vivacité et d'ambition de jeu et ils causent ainsi des difficultés aux champions d'Europe en titre. Troisième pénalité de Hernandez. (9-0, 22e)
Coup dur pour les Bleus : touché au genou, le capitaine et arrière Christophe Dominici cède sa place à Geoffroy Messina.
Le talonneur Dimitri Swarzewski perce avec le ballon. Agustin Pichot le relaie et lui rend le ballon pour un sprint digne d'un ailier vers la ligne. Hernandez passe la transformation. (16-0, 28e)
Le buteur parisien continue d'en quiller les pénalités comme des perles. (19-0, 32e)
Le pressing défensif des Bleus permet de faire reculer les Noirs de près de 30 mètres. Les Stadistes du Nord bénéficient d'une mêlée à 15 mètres de la ligne, sous les poteaux. Le ballon est écarté puis il revient à Pieter de Villiers qui aplatit un essai transformé par Hernandez. Les cloches de Notre-Dame sonnent la mi-temps sur le score de 26 à 0.

La vie en bleu

Sur le coup d'envoi, les Toulousains investissent le camp parisien, mais les Bleus les renvoient aussitôt chez eux, avec une nouvelle pénalité signée Hernandez dans la musette. (29-0, 43e)
Les visiteurs disposent enfin de quelques ballons, mais ils se heurtent à la défense locale. Le carton jaune attribué à Mike James permet à Jean-Baptiste Elissalde d'ouvrir le score pour les siens. (29-3, 61e)
Les Noirs sont ramenés dans leurs 22. Le jeu s'essouffle, le rythme hâché par les changements de joueurs. Les Bleus partent encore à l'assaut. Les derniers points seront toulousains : sur un coup de pied à suivre, Florian Fritz est le plus rapide au sprint et aplatit. (29-8, 77e)
Puis c'est le Gallois Gareth Thomas qui passe la ligne à la dernière minute pour un essai transformé. (29-15, 80e)

Le Stade Français reviendra le 4 mars prochain au Stade de France pour y affronter le Biarritz Olympique.

Pour le Stade Français Paris
2 essais de Swarzewski (28e), De Villiers (39e)
2 transformations de Hernandez (28e, 39e)
5 pénalités de Hernandez (5e, 13e, 22e, 32e, 43e)
carton jaune : James pour faute technique (61e)

Pour le Stade Toulousain
2 essais de Fritz (77e), Thomas (80e)
1 transformation d'Elissalde
1 pénalité de Elissalde (61e)
carton jaune : Millo-Chluski pour faute technique (68e)

Le Stade Français Paris
11 Dominici (cap) (Messina, 22e) – 15 Arias, 13 Glas, 12 Hernandez, 14 Borges (Sarraméa, 76e) – 10 Penaud (Fillol, 70e), 9 Pichot - 7 Martin, 8 Sowerby (Rabadan, 65e), 6 Parisse – 5 James, 4 Auradou (Marchois, 72e) – 3 De Villiers (Roncero, 59e), 2 Szarzewski (Blin, 61e), 1 Marconnet
Entr: Fabien Galthié, Fabrice Landreau, Steve Meehan

Le Stade Toulousain
15 Poitrenaud – 14 Clerc (Jauzion, 64e), 13 Thomas, 12 Fritz , 11Heymans – 10 Dubois, 9 Michalak (Elissalde, 58e) –7 Mc Cullen (I Maka, 52e), 8 Lamboley, 6 Bouilhou (cap) – 5 Brennan (Nyanga, 74e), 4 Pelous (Millo-Chluski, 52e) - 3 Menkarska (Hasan, mt), 2 Fiorini (Bru, mt), 1 Poux (Menkarska, 66e)
Entr: Guy Noves, Philippe Rougé-Thomas

Arbitre : M Mené

Amélie Dutheil