billetterie boutique
>
News
>
Grand format

Les Parisiens concluent par une victoire 22-24 dans le Cantal


09/08/2019

Les Parisiens clôturent cette pré-saison par un dernier succès 22-24 face au Stade Aurillacois. Un match qui permettra aux joueurs de la capitale de tirer plusieurs enseignements avant la reprise.


 

Deux équipes pragmatiques

 

Heyneke Meyer l’avait indiqué avant la rencontre face à l’USON Nevers, ses joueurs allaient disputer ces 3 rencontres comme de réels matchs de championnat. C’est ainsi qu’ils l’ont emporté dans la Nièvre et dans le Pays Basque : en jouant un rugby pragmatique.

En début de rencontre, les Stadistes ont été les premiers à encaisser des points par une pénalité de Anderson Neisen. Comme le Stade Aurillacois à la 14ème minute aucune équipe n’a refusé les points quand ils leur étaient offerts. Ce qui n’a pas non plus empêché les deux équipes de se révéler sur quelques offensives et à offrir aux spectateurs du stade Jean Alric la bagatelle de 6 essais. 

Les ouvreurs présents ce soir : Joris Segonds (7 points) et Morné Steyn (2 points) côté parisien et Anderson Neisen (3 points) et Pieter-Steyn de Wet (4 points) côté cantalien ont ainsi agrémenté le score de leurs coups de pied. C’est d’ailleurs une transformation manquée par le premier ouvreur Rouge et Bleu qui offre numériquement la victoire aux Stadistes.

 

Deux équipes à réaction

 

D’abord menés 3 à 0 au terme de 20 minutes plutôt équilibrées, les Stadistes encaissent ensuite un essai d’attaquant avec un coup de pied par dessus bien capté par Anderson Neison, menant à l’essai de Jimmy Yobo, l’ancien parisien de retour dans son Cantal natal. Trois minutes plus tard, les joueurs de la capitale rétorquent par un essai en mouvement avec à la conclusion Lionel Mapoe déjà auteur d’un essai lors du dernier match. 

En confiance Les Parisiens veulent confirmer et marquent un second essai de relanceur. Initiée par Jonathan Danty cette relance déboussole la défense auvergnate permettant à chaque porteur de balle de gagner des mètres. C’est encore Lionel Mapoe qui vient punir le Stade Aurillacois par une prise d’intervalle et un dernier crochet.

À la reprise, le Stade Français Paris maintient son emprise sur la rencontre portée sur l’attaque avec un essai de Kylan Hamdaoui après deux beaux offloads de Lester Etien et de Veresa Tuqovu. Comme en première mi-temps pour les Parisiens, le Stade Aurillacois renversa la tendance trois minutes en suivant avec un essai de AJ Coertzen lancé plein fer sur la défense des Rose et Bleu. En fin de match, Saba Kartvelishvili vient finir un travail d’avants de pick’and’go dans une fin de match plus terne et brouillonne. 

 

Prochaine étape : le Top 14 !

 

Ce dernier match vient donc parapher un troisième succès dans cette pré-saison. Un bilan plutôt positif pour les Stadistes après avoir affronté deux écuries de Pro D2 et une de Top 14. Si certains secteurs de jeu viennent soulever des interrogations dans le camp parisien, il faudra dès lundi se remettre à l’ouvrage pour les corriger et les améliorer. 

Le week-end prochain, l’effectif francilien profitera d’un week-end de repos avant d’entamer une nouvelle semaine et une nouvelle saison de Top 14 avec un déplacement au Matmut Stadium de Gerland pour affronter le LOU Rugby qui a fini troisième lors de la saison 2018-2019 de Top 14.