cashless billetterie boutique
>
News
>
Grand format

Succès sur le fil


02/08/2019

Pour ce second match de préparation, le Stade Français Paris s’impose sur le fil face à l’Aviron Bayonnais sur le score de 30 à 28. Un bon match de préparation riche d’enseignements pour les Parisiens.


4 essais de chaque côté

 

Si le match face à Nevers n’avait pas été un festival offensif, la physionomie de cette rencontre a été tout autre avec 8 essais au total. Les Ciel et Blanc ont profité des bévues défensives parisiennes pour accélérer le rythme et percer notre rideau défensif d’abord à la 5ème minute par Aymeric Luc, à la 53ème minute par Arthur Duhau et enfin par Maxime Lamothe à la 69ème minute. Le dernier essai bayonnais inscrit par Guillaume Rouet est dû la réussite d’un groupé pénétrant bien en place. Un secteur sur lequel les Basques ont fortement appuyé pour reprendre le dessus sur les Rose et Bleu.

De leur côté, les Parisiens ont également su profiter des erreurs des basques pour rester collés au score. Le manque de concentration des Bayonnais a ainsi profité aux Franciliens pour leur permettre de marquer trois essais. Une première fois à la sortie d’une mêlée, Adrien Lapegue-Lafaye profite de du manque d’attention adverse pour s’emparer du ballon et aller planter son deuxième essai de la pré-saison. Les joueurs de la capitale ont ensuite marqué deux essais en contre (27’ Mapoe, 44’ Daguin) suite à des transmissions trop imprécises des Bayonnais. Enfin, les Parisiens ont pu se « venger » en marquant également un essai sur un groupé pénétrant (63’ Etien)

 

 

La mêlée : un secteur en amélioration

 

Mis à mal la semaine dernière par le pack nivernais sur le secteur de la mêlée, les hommes de Dewald Senekal ont bien travaillé cette semaine pour corriger le tir. Les Parisiens ont ainsi pu prendre le dessus sur leurs adversaires et corriger un premier tir important.

Ils ont en revanche dû faire face à un pack bayonnais en place sur un autre secteur : le groupé pénétrant. Il y a fort à parier que les champions de Pro D2 miseront à nouveau sur leur point le 7 septembre prochain au stade Jean Bouin.

 

 

Le réalisme parisien 

 

Auteurs d’un 100% au pied, les buteurs bayonnais ont souvent permis aux leurs de reprendre les devants dans des moments critiques. Cette réussite au pied ne leur a cependant pas permis de s’imposer, faute au pragmatisme des Stadistes. Comme expliqué par Heyneke Meyer, un match ça se gagne. Ainsi, Morné Steyn a permis aux siens de passer devant avant la pause par une pénalité bien placée et Joris Segonds a pu offrir la victoire aux Parisiens en transformant une ultime pénalité sur la ligne médiane. 

 

 

Prochaine échéance pour les Rose et Bleu : un dernier match de préparation  face au Stade Aurillacois le vendredi 9 août prochain !