cashless billetterie boutique
>
News
>
Grand format

Un succès pour inaugurer la pré-saison


26/07/2019

Premier match amical et première victoire pour nos Parisiens à Nevers (16-10). Sous des trombes d'eau, seul Adrien Lapegue-Lafaye a pu s'illustrer par un essai après un joli numéro de Lester Etien. 


Le soleil bat son plein depuis ces quelques derniers jours caniculaires... Et au coup d'envoi de la rencontre à 20h, les trois premières minutes sont prometteuses. Mais la première très longue séquence parisienne dans le camp adverse n'aboutit pas et la pluie s'invite aussitôt sur la Stade du Pré-Fleuri. Avec elle, la maladresse et un jeu ralenti de part et d'autre.

Sous les trombes d'eau de la Nièvre, c'est Nevers qui donne le ton et ouvre la marque sur pénalité (3-0).

Premier essai version 19.20 signé Lapegue-Lafaye

Cependant, ce sont bien les Parisiens qui parviennent à trouver la faille grâce à Lester Etien qui, à la réception d’un coup de pied hasardeux, perce le rideau défensif avant de transmettre en offload à Adrien Lapegue-Lafaye qui sprinte pour aplatir en coin pour prendre les commandes de la rencontre (19’). Dans la foulée et dans une position très excentrée, Jules Plisson transforme (3-7). Après une nouvelle pénalité (34'), Jules Plisson, toujours lui, donne un peu plus l'avantage aux siens. 

Les Rose & Bleu parviennent ensuite à résister à plusieurs assauts nivernais mais échouent sur la sirène sur une percée de Julien Kazubek qui négocie bien son deux contre un et donne à Julien Berger qui n’a plus qu’à aplatir au milieu des poteaux (40'). L’essai est logiquement transformé par Zack Henry, égalité à la pause (10-10).

De la pluie, de la pluie, de la pluie 

Au retour des vestiaires, la pluie continuer de tomber. Le staff parisien effectue le turnover prévu et les nouveaux entrants mettent à mal l’équipe nivernaise qui ne parvient plus à sortir de son camp face à une attaque plus physique et un pressing plus agressif. Mais le manque de précision dans des conditions climatiques compliquées empêche nos Stadistes de concrétiser leurs multiples occasions par un essai.

Nevers concède cependant plusieurs pénalités et Morné Steyn en profite par deux fois. D’abord à la 47ème minute (10-13) puis à la 60ème minute (10-16). 

Une défense hermétique 

En fin de rencontre, Paris est mis en difficulté par la première réelle incursion nivernaise dans ses 22 mètres mais la défense est hermétique et force l'USON Nevers Rugby à la maladresse, l’empêchant de l'emporter devant son public venu en nombre les soutenir.

Première courte victoire pour les joueurs de la capitale qui ont maintenant une nouvelle semaine devant eux pour travailler et effectuer quelques réglages avant le deuxième match de préparation à Bayonne vendredi prochain.