cashless billetterie boutique
>
News
>
Académie et Féminines

Les Pink Rockets avec Toulouse, Rennes et Rouen !


18/05/2020

Ce week-end, la Fédération Française de Rugby a dévoilé les premières esquisses des championnats 2020-2021, dont les poules des championnats féminines Elite 1, Elite 2, Fédérale 1.


Comme l'indiquait notre deuxième ligne internationale Lénaïg Corson dans son interview confinée, France Rugby a procédé à une refonte du championnat féminin Elite 1. Ce nouveau format présente aujourd'hui trois phases : la phase de brassage allant de septembre à novembre, la phase préliminaire de play-off ou play-down de novembre à mai et enfin les phases finales. Les Pink Rockets ont ainsi découvert ce samedi qu'elles évolueront avec le Stade Toulousain, le Stade Rennais Rugby ainsi que l'AS Rouen Université Club.

 

Pour mieux comprendre ce nouveau format, le manager des Pink Rockets Fabrice Cueille nous explique et dessine les contours de la saison des Pink Rockets :

« Ce format avec cette phase de brassage : ce sont surtout les clubs à fort potentiel qui l’ont demandé. Sur le dernier format des deux poules de huit, il y avait déjà 2-3 équipes qui étaient en dessous qui évoluaient avec des équipes à fort potentiel comme Toulouse ou Montpellier. L’intérêt de cette phase de brassage est d’avoir une deuxième partie du championnat plus homogène. 

Au niveau de la poule dévoilée, il n’y a pas de surprise. Contrairement aux divisions régionales, les poules en Elite dont départagées en fonction des résultats sur la saison passée. En analysant les classements de la saison passée avec la méthode du serpent, nous pensions que nous allions tomber avec Toulouse, Rennes et Rouen. Par chance, contrairement à d’autres équipes nous aurons des déplacements raisonnables durant cette première phase de brassage, nous avions déjà bien budgété les divers frais avec notre directeur sportif George Coudane.

Pour cette première phase de brassage, nous visons la deuxième place. En restant humble, il semble que la première place de notre poule soit promise au Stade Toulousain surtout si les conditions de préparation ne sont pas optimales pour nous en région parisienne. Il nous restera avec Rennes et Rouen de disputer cette deuxième place qualificative aux play-offs. Notre objectif premier est de jouer les play-offs afin de disputer une belle saison. D’autant plus qu’à l’issue de la phase des play-downs, quatre équipes descendront la saison prochaine en Elite 2.

Ce format de compétition impose de jouer plusieurs sprints durant la saison. Il y a d’abord six matchs à jouer sur une période courte pour savoir si l’on joue les play-offs ou non. Lle Stade Français Paris a l’ambition de faire partie des 8 meilleures équipes françaises et donc de nous qualifier à l’issue de cette première phase. En cas de succès lors de la phase de brassage, nous jouerions de nouveau dans une poule de quatre mais avec des équipes de très haut niveau. Nous espérons pouvoir bien figurer dans cette seconde phase. Cela sera encore une progression dans notre histoire récente du rugby féminin au Stade Français Paris. »

 

Il émet cependant quelques inquiétudes quant à la reprise de ce championnat en septembre avec les contraintes liées au virus et au rugby professionnel féminin : 

« Même si cependant ce démarrage en septembre me paraît compliqué en raison du virus Covid-19 mais aussi en raison notamment des vacances et des joueuses qui ne sont pas professionnelles. En effet, certaines des filles peuvent être en vacances sur les mois de juillet et d’août. En voulant reprendre les entrainements début août, il faut cependant également attendre le retour des étudiantes à leur rentrée sur la fin du mois d’août. À cela s’ajoute que certaines filles n’ont pas joué un match de rugby à XV depuis le mois de janvier en raison de la trêve internationale et des tournois de rugby à 10 du début d’année 2020. La reprise risque donc d'être compliquée. »